A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mercredi 27 janvier 2016

SONORAMA n°35 - Novembre-Décembre 1961

SONORAMA est un magazine culturel français créé en septembre 1958, sous une initiative de Louis Merlin (fondateur d'Europe 1) et Ithier de Roquemaurel. Jean-Pierre Castel en est le rédacteur en chef. Édités par Sonopresse et distribués par les NMPP (Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne), les 42 numéros mensuels parus d'octobre 1958 à juillet 1962 traitent de sujets aussi variés que la musique, la politique, le sport, les faits divers... Une originalité: des actualités sonores captées sur disques flexibles (33T / 17 cm), en lecture de chaque page du magazine. Au cours des différentes publications, des écrivains et journalistes tels que Jean Cocteau, Max Favalelli, Pierre Mac Orlan, René Payot, Pierre Tchernia et Louise de Vilmorin signeront des articles.

Le N°35 (novembre-décembre 1961) met en avant Charles Aznavour, Georges Brassens, Marguerite Monnot, Régine et Henri Tisot.


C'est Max Favalelli qui est l'auteur de l'article consacré à Tonton Georges: Cet authentique poète que la réussite n'a pas entamé...


Par ailleurs, le disque N°6 contient une interview de Brassens par François Chalais et Pierre Bouteiller. A la suite, Chanson pour l'Auvergnat, La mauvaise réputation et Dans l'eau de la claire fontaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire