A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

vendredi 17 mai 2019

Aude Duhamel chez Walczak

Aude Duhamel se produira en trio avec Andrea Campagnolo et Gabriel Ferrari le mercredi 05/06/2019 Aux Sportifs Réunis - Chez Walczak, pour un diner autour de la chanson française et du jazz. Chez Walczak ? C'est le célèbre Bistrot du 15e arrondissement de Paris qui inspira jadis à Georges Brassens sa chanson éponyme. Aujourd'hui devenu un petit restaurant hors du temps à la clientèle intimiste, l'établissement sera animé dans moins de trois semaines au son du jazz et de la chanson francophone pour notre plus grand plaisir !

samedi 27 avril 2019

Leïla Huissoud: Le vendeur de paratonnerre

Bercée par Barbara, Georges Brassens, Georges Moustaki et bien d'autres, la jeune auteure-compositrice-interprète Leïla Huissoud est une amoureuse des mots qui chante "l'urgence de la sincérité" dans un style introspectif. Elle a déjà publié deux albums: L'ombre (2017) et Auguste (2018). Le premier est un recueil de chansons enregistré en public au printemps 2016, avec l'accompagnement de Kévin Fauchet, le second est un album studio. Il arrive à Leïla de chanter Brassens, entre autre Chansonnette à celle qui reste pucelle et La complainte des filles de joie. Vous pouvez l'écouter ici dans une de ses créations personnelles, Le vendeur de paratonnerre (extrait de l'album Auguste), qui est une réponse à L'orage, du poète sétois. Leïla Huissoud (Prix du Public et Prix Catalyse), interpréta sa chanson lors de la finale du 9ème Prix Georges Moustaki, le 07/03 dernier, au Centre universitaire Malesherbes de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université (Paris 17e).

jeudi 25 avril 2019

26ème rencontre autour de Brassens à Gouvy (Belgique)

Le samedi 1er juin 20198 dès 19H30, se tiendra la 26ème rencontre autour de Brassens à Gouvy (Belgique). A l'honneur: Jean-Marc Duchemin ainsi qu'Yves Uzureau en trio avec Pierre Debiesme (guitare) et Anne Gouraud (contrebasse) !

Plus d'informations sur le site de la Ferme Madelonne : madelonne.be/brassens/

Inoubliables !

Le vendredi 10 mai, à la Maison pour Tous à Chay (25), se tiendra une soirée dédiée à Charles Aznavour, Georges Brassens, Jacques Brel et Jean Ferrat qui sont vraiment... Inoubliables... Différentes chansons interprétées, qui seront introduites par des extraits d'interviews, des photos, des propos permettant de raviver le souvenir de ces quatre grands de la chanson française... L'intégralité de la recette de ce spectacle, conçu par l'association Sauf le respect que je vous dois... et inauguré en novembre dernier à Carcassonne (11), sera reversée au Fossou, l'association intercommunale du Pays de Quingey, présidée par Isabelle Vigouroux et créée en 1983 par Bernard Kudlak, le concepteur du légendaire Cirque Plume.

lundi 1 avril 2019

Rodolphe Raffalli et Renée Garlène au Duc des Lombards

Rodolphe Raffalli et Renée Garlène nous donnent rendez-vous au Duc des Lombards le jeudi 11 avril à 19H30 et 21H30. Ils se produiront en trio avec le contrebassiste Sébastien Gastine, parmi d'autres surprises !

Informations utiles:

Duc des Lombards - Jazz Club Paris Restaurant
42, rue des Lombards
75001 Paris
Tél: 01 42 33 22 88

samedi 30 mars 2019

Chansons sans paroles de... Georges Brassens (Philips ‎P 77.221 L)

En janvier et février 1964 se déroulèrent les sessions d'enregistrement du 33T Oswald D'Andréa et son Orchestre ‎- Chansons sans paroles de... Georges Brassens, né à la suite d'une suggestion puis d'une demande du poète sétois à Oswald d'Andréa lors d'un repas chez Boby Lapointe, à Pézenas (34) en automne 1963. Probablement durant la période où une tournée de Georges visita différentes villes de la moitié sud du pays. A noter trois dates dans l'Hérault: Montpellier (22/11), Sète (23/11) et Béziers (28/11). Alors jeune arrangeur chez Philips, Oswald d'Andréa écrivit par la suite des arrangements pour plusieurs familles d'orchestres, en fonction d'une sélection de chansons de Brassens avec le concours de ce dernier. Dans une interview mise en ligne par Philippe Borie sur le site de l'association L’Amandier, le compositeur de la bande originale du film de Bertrand Tavernier La Vie et rien d'autre (1989) explique que le sétois moustachu obtint rapidement de Georges Meyerstein-Maigret, PDG de chez Philips, le feu vert ainsi qu'une totale liberté pour le projet. Chansons sans paroles de... Georges Brassens vit le jour courant 1964 sous la référence Philips ‎P 77.221 L. Fait qui a son importance, ce disque est l’un des premiers à utiliser la stéréo et donc, à connaître un pressage idoine (Philips 840 549 PY) quelque temps après la parution de l'original mono présenté ci-après.

vendredi 22 mars 2019

Neuf - Un concert exceptionnel de Joël Favreau

Joël Favreau se produira au Café de la Danse le dimanche 14 avril prochain pour un concert exceptionnel. Il sera entouré des jeunes musiciens avec lesquels il a enregistré les chansons de son nouvel album Neuf, à paraître le 5 avril. Une soirée de musique chaleureuse et colorée, sous le signe de l’humour féroce et tendre, en première partie de laquelle Joël accueillera Arthur Le Forestier !

dimanche 17 mars 2019

Michel Avallone en Brie les 29 et 30 mars !

Attention, Michel Avallone et Claude Delrieu sont lâchés en Brie pour deux récitals: le premier le vendredi 29 mars à la Salle des Fêtes de Doue (77) à 20H30, le second à Bois Baudry (77) le lendemain à 20H !

On le connaît bien, Michel Avallone, car c'est un habitué de Bois Baudry, malgré l'éloignement de son nid gardois. Il revient avec un répertoire de chansons françaises bien connues et collaborera avec Claude Delrieu (accordéon, guitares...), Laurence Beauperin (chant) et les élèves de l'école de Doue pour un spectacle inédit au profit de la coopérative de l'établissement. Venez donc mettre, vous aussi, ... le baz'art à l'école !!!

A Bois Baudry, Michel proposera un nouveau spectacle intitulé La mauvaise graine, dans lequel il mêlera des œuvres de Georges Brassens, Léo Ferré ainsi que ses propres chansons.

Banc Public à La Saulsotte (10) !

La Grange aux Histoires… Un nom rêvé pour aller chanter celles de Georges Brassens et de Boby Lapointe ! C'est à La Saulsotte (10), au hameau de Courtioux, dans ce joli lieu riche de théâtre et de musique que Banc Public se produira en trio le samedi 23/03 à 20H30. Les membres du groupe vous retrouveront dans la salle de spectacle, chez Ronit Maroni et Sylvain Piéplu. Comme pour tous les concerts de Bois Baudry (77), un chapeau circulera pour les artistes, avant le traditionnel repas participatif pour tous !

lundi 25 février 2019

11èmes Brassensiades de Pirey (25)

L'association L'Amandier nous donne rendez-vous aux 11èmes Brassensiades de Pirey (25), les 29, 30 et 31 mars 2019. Concerts, expositions et animations marqueront ces trois journées qui mettront à l'honneur le duo From two to Boby Lapointe (Marc Feldhun et Hervé Tirefort), Manuel Hernandez (accompagné par Frédéric Rouquier à la contrebasse), Olivier L'Hôte (avec Raphaël Chetrit au violon et Bertrand Ray à la contrebasse), Michel Avallone (accompagné par l'accordéon de Corinne Duchez), Christina Rosmini qui proposera une version concert de TÍO, itinéraire d'une enfant de Brassens, ainsi que Bruno Granier, Régine Monpays et Jeanne Delpont-Corporon avec leur spectacle Heureux qui comme Georges....

Pour plus de renseignements sur la manifestation, consultez le programme ainsi que les informations pratiques sur le site l'association L'Amandier !

dimanche 24 février 2019

Raymond Devos et "l’ours bien léché de la chanson française"

"Beaucoup de gens croyaient que Brassens était un ours. Mais c’était un ours bougrement bien léché. Il adorait les gens et la compagnie de ses amis. Homme terriblement secret, il ne lançait ses chansons qu’une fois parfaitement au point. J’avais beau le rencontrer très souvent, je ne découvrais ses chansons que lors des générales."

Cette pensée fut celle de Raymond Devos lorsqu’il apprit la disparition de Georges Brassens. Invité du Journal Télévisé de 13H du 31/10/1981 sur Antenne 2 avec Philippe Chatel, André Larue et Patachou, il apporta son témoignage sur celui qu’il eut surnommé "l’ours bien léché de la chanson française" et avec qui il eut tissé une grande amitié. Leur prise de contact remonte à la première moitié des années 1950 aux Trois Baudets, où Devos fit ses premiers pas officiels en partageant l’affiche de la deuxième année du spectacle Sans issue en 1951 avec Robert Lamoureux, Pierre Dac et Francis Blanche, Félix Leclerc et Darry Cowl. A cette époque, il se produisait en duo avec Robert Verbecke qui l’avait sollicité pour jouer, à la guitare (il avait suivi des cours avec Cyril Dives au Théâtre Mouffetard dit "La Mouffe"), les enchaînements musicaux de La perle du Colorado, pièce de théâtre montée par Michel de Ré au Vieux-Colombier, avec Michel Piccoli, Georges Wilson et Barbara Laage. Ainsi étaient nés Les deux Pinsons : Raymond Devos à la guitare et Robert Verbecke au ukulélé reprenaient humoristiquement des chansons traditionnelles de music country (notamment La vieille truie (The Old Sow), Clémentine (My Darling Clementine), Le dindon digne (Yankee Doodle) ou encore You Are My Sunshine), n’hésitant pas à user de figures de style qui préfiguraient les œuvres futures du saltimbanque des mots.

lundi 21 janvier 2019

Banc Public à La Ferté-Gaucher (77)

C'est le samedi 2 février à partir de 20H30 que Banc Public égayera, au rythme des chansons de Georges Brassens et Boby Lapointe, la salle Henri Forgeard de La Ferté-Gaucher (77), dans laquelle on peut admirer deux dessins de... Pierre Mac Orlan ! Ce concert est organisé par l'association Silarela avec la collaboration de la municipalité de La Ferté-Gaucher.

samedi 12 janvier 2019

Heureux qui comme Georges

C'est le dimanche 27 janvier prochain qu'aura lieu à l’Espace Georges Brassens de Sète (34) la première de Heureux qui comme Georges, spectacle, conçu et joué par Régine Monpays (qui fut durant plus de 20 ans, la conservatrice de l'Espace Georges Brassens), Jeanne Delpont-Corporon (fille d’Henri Delpont, très proche ami sétois de Georges et filleule de Jeanne Le Bonniec) et Bruno Granier. Un autre regard sur Georges Brassens au fil d'anecdotes et souvenirs, sans compter des lectures de lettres de Georges à Henri, un émouvant entretien filmé de Püpchen et Bruno Granier interprétant une douzaine de chansons de son grand-cousin !

lundi 7 janvier 2019

Paco Ibáñez au Casino de Paris

Paco Ibáñez donnera un récital le jeudi 24 janvier à à 20H00 au Casino de Paris. A galopar, Andaluces de Jaén, Balada del que nunca fue a Granada, La poesía es un arma cargada de futuro, Palabras para Julia, Lo que puede el dinero... autant de magnifiques chansons qui montrent l'étroite relation que l'artiste engagé a noué avec le monde de la poésie et de la littérature... mais aussi avec les arts plastiques: Salvador Dalí et José García Ortega figurant entre autre parmi les illustrateurs des pochettes de ses disques. Peut-être le spectacle qui s'annonce nous donnera-t-il le plaisir d'entendre aussi quelques chansons de Georges Brassens adaptées par Pierre Pascal qui donnèrent lieu à la publication en 1979 du 33T Paco Ibáñez - Canta a Brassens (Ariola 200.708-I) ?

mercredi 2 janvier 2019

Sache aussi qu'en écoutant Bechet

Foll' gamberge, on voit, la nuit tombée,
Ton fantôme qui sautille en cachette
Rue du Vieux-Colombier

Cette chanson en forme d’épitaphe, Élégie à un rat de cave, Georges Brassens l’écrivit et la composa à la demande de Moustache en hommage à son épouse, Simone Van Lancker-Galépidès accidentellement décédée en 1978. En tant que danseuse, cette dernière fréquenta, dès la Libération, tous les bals des quartiers sud de Paris, puis s’imposa dans les cabarets naissants du quartier Latin tels que le Lorientais, une boîte ouverte au 3, rue des Carmes (5e arrondissement) à 500 mètres de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, dans le sous-sol de l’hôtel des Carmes. C’est durant cette période que Moustache et elle firent connaissance. Au début de l’année 1949, Simone débuta dans l’établissement de Maurice Carrère, sis au 45bis, rue Pierre-Charron (8e arrondissement). Avec les "Rats de Cave" de Jano Merry (qui, le premier, monta un numéro de be-bop acrobatique), et l’accompagnement de l’orchestre d’Aimé Barelli, elle y rencontra un franc succès. Sur le site amourdurocknroll.fr, la page dédiée au fondateur du Jazz de Paris comporte entre autre une photo datée de février 1949, légendée French boppers et signée René Henry, correspondant de l’agence de reportages ACME Newspictures (New York) à Paris. On y voit, sur la scène de Chez Carrère, les "Rats de Cave" : Jano Merry avec Marthe Bonnet, Simone Van Lancker, Catherine Mouret, Warojan Adjemian et Jean-Pierre Pitoëff. La troupe figura à l’affiche de plusieurs programmes parisiens aux côtés des vedettes de l'époque, comme Bourvil, Les Compagnons de la chanson ou encore Yves Montand.

François Buffaud à Bois Baudry (77) le 19 janvier !

Cette nouvelle année qui pointe son museau sera musicale, conviviale, chaleureuse, drôle, tendre, poétique, engagée et toujours en chanson avec, pour bien commencer, François Buffaud, qui, cerise sur la bûche, aura à ses côtés le merveilleux guitariste Philippe Parant. 

Excellentissime duo à ne pas manquer... le samedi 19 janvier à 20H à Bois Baudry (77) !