A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

lundi 21 septembre 2015

Georges Brassens - 1ère série - Philips 432.065 BE

Il s'agit de l'édition Philips du tout premier super 45T de Georges Brassens (Polydor 576.004). Véritable objet de recherches pour les collectionneurs, ce disque, arrivé dans les bacs pour la première fois en 1956, a connu pas moins de quatre types de labels différents, plusieurs rééditions et de nombreuses variantes de pochette. A noter que, pour l'occasion, Le parapluie et La chasse aux papillons ont été réenregistrées le 18/01/1955 à l'Apollo, sous la direction de Pierre Fatosme. [Sermonte J.-P. - Brassens en 45 tours: discographie originale. Les Amis de Georges - Numéro spécial - p. 3]
 
Au cours de mes recherches régulières, j'ai pu découvrir neuf types différents de pochettes, les trois premiers étant associés à des disques pressés sous le label Philips vert foncé première génération:
 

Si le recto des deux premières pochettes est identique, le verso diffère d'une part au niveau de la mention de l'imprimeur ('Imp. F.G. RICHIR - Paris - Le Perreux' puis 'Imp. F.G. RICHIR - Paris') et des rappels publicitaires. En haut à droite du recto de la troisième pochette, le chiffre '1' seul devient '1ère série'. De plus, la disposition des titres change: les interlignes sont plus resserrés. Au verso, le chiffre '1' seul devient également '1ère série' et la mention de l'imprimeur redevient 'Imp. F.G. RICHIR - Paris - Le Perreux'. Les rappels publicitaires restent, eux, les mêmes que ceux de la seconde pochette. Par ailleurs, la mention 'Grand Prix du disque 1954 Académie Charles Cros' restera en place sur toutes les variantes.

En 1959, le disque se voit réédité, toujours avec le même type de label dans un premier temps, puis successivement avec les deux autres:


La quatrième pochette, couplée avec un disque à label vert foncé première génération, est presque identique à la troisième en ce qui concerne son recto. Une différence toutefois: la mention
'Haute fidélité' (en haut à droite, au-dessus de la référence) est remplacée par 'Médium'. Par ailleurs, l'on pourra remarquer que '1ère série' n'est plus imprimé sur une ligne unique et la position du logo Philips est légèrement décalée vers la droite.


Au verso, plus que quatre rappels publicitaires qui figurent cette fois illustrés par des vignettes des pochettes des disques concernés. La mention de l'imprimeur devient 'F. RICHIR - Maître-imprimeur - Paris - Le Perreux'.


Les deux pochettes qui suivent (couplées respectivement avec des disques à labels vert foncé seconde génération puis vert vif et blanc) ont un recto identique à celui de la précédente (type 4), avec toutefois un léger décalage sur l'impression de la mention '1ère série' (interligne plus grand). Au verso, l'un des rappels a changé puisque le EP Philips 432.157 BE - le sixième de Philippe Clay - a laissé sa place au tout premier d'Anne Sylvestre (Philips 432.365 BE). La mention de l'imprimeur est devenue 'F. RICHIR - Maître-imprimeur - Paris - Le Perreux - 120'.  Sur le verso de la sixième variante de pochette, cette mention est à nouveau 'F. RICHIR - Maître-imprimeur - Paris - Le Perreux'. De plus, '45t/m EP' ne figure plus à côté de la mention 'Philips'.


La pochette de type 7, présentée ci-dessus, reprend le recto du type 6. Au verso, seuls les rappels publicitaires vont changer entièrement, puisqu'ils correspondent maintenant à quatre nouveaux super 45T de Brassens: Philips 432.514 BE (12e série), Philips 432.747 BE (14e série), Philips 432.783 BE (15e série) et Philips 432.815 BE (16e série). La présence de dernier, paru en novembre 1962, permet de déduire que, compte tenu des délais nécessaires au processus de fabrication d'une pochette de disque, cette septième variante a vraisemblablement vu le jour au tout début de l'année 1963. De plus, elle semble avoir été couplée avec des disques à labels vert foncé seconde génération puis vert vif et blanc. Des recherches plus approfondies sur le sujet permettront d'apporter des précisions sur la succession exacte des différents types de labels.

Les deux derniers types se reconnaissent aisément à leur pochette granuleuse. D'autres super 45T de Brassens ont également fait l'objet de telles rééditions. Dans un premier temps, aucune modification n'est apportée au visuel du recto de la pochette, si ce n'est la disparition de '1ère série', en haut à droite. Au verso, la présentation change radicalement:

- une marge a été créée à droite pour y placer les quatre rappels publicitaires de super 45T de Georges, qui sont les suivants: Philips 437.367 BE (sans numéro), Philips 437.132 BE (21e série), Philips 437.042 BE (19e série) et Philips 432.902 BE (17e série). De l'autre côté de la marge figurent les différentes informations (nom de l'auteur-compositeur, titres et mention 'Grand Prix du disque 1954 Académie Charles Cros') ;
- le rabat supérieur porte une lettre 'M' entourée (mise en rappel de la mention 'Médium' du recto), la référence ainsi que le logo Philips ;
- le rabat inférieur porte à nouveau la référence du disque, précédée de la mention 'Médium' en toutes lettres, ainsi que le nom de la firme. En petits caractères italiques, la mention de l'imprimeur qui est cette fois: 'Imp. S.P.P. Paris'.

Le disque qui accompagne cette pochette arbore un label vert foncé seconde génération. L'un des rappels publicitaires permet de dater approximativement la sortie de cette première réédition du 432.065 BE sous pochette granuleuse. Il s'agit en effet du 437.367 BE, arrivé dans les bacs en août 1967. La sortie de notre première pochette granuleuse a donc probablement du intervenir à la fin des années 1960.


La seconde, couplée à un disque à label plastifié bleu clair, date certainement du début des années 1970, époque approximative d'apparition de ce type de label chez Philips. Voici ses caractéristiques:

- au recto, la mention 'Médium' ainsi que la référence ont disparu et le logo Philips, de taille plus grande, a été replacé dans le coin en haut à droite ;
- le visuel du verso est globalement le même (avec rappels publicitaires identiques aux précédents), mais sans rabats extérieurs. Dans la partie supérieure, les différentes indications ont toutes été décalées vers le coin en haut à droite et
et le logo Philips, agrandi, se retrouve juste en dessous. Dans la partie inférieure, les références ont disparu. Seules subsistent le logo Philips (replacé dans le coin en bas à droite) en caractères plus fins et la mention de l'imprimeur (replacé dans le coin en bas à gauche) qui devient 'Imp. S.P.P. Louviers'.


Cette étude ne se veut bien entendu pas exhaustive, d'autres variantes étant susceptibles d'exister et sont donc à rechercher !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire