A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

dimanche 18 juin 2017

Françoise et Udo

Au début de l'année 1968 fut enregistrée l'émission télévisée franco-allemande Françoise et Udo, réalisé par Pierre Koralnik et produite de Michèle Arnaud. Avec Françoise Hardy et Udo Jürgens: Georges Brassens, Bernard et Annabel Buffet, Jean-Luc Godard, Eugène Ionesco et Paco Rabanne. Programmée sur la deuxième chaîne de l'ORTF pour le 15 novembre 1968, l'émission fut interdite de diffusion en raison d’une scène suggestive où Françoise Hardy et Udo Jürgens étaient couchés dans un lit. [Télé 7 jours N°446 du 9 au 15 novembre 1968]

Seule la séquence où Françoise Hardy s’entretient avec Georges Brassens sera diffusée trois ans plus tard : le 21 mars, au soir du second tour des élections municipales de 1971. Le poète sétois et l'interprète de Comment te dire adieu parlent de leur manière respective d'écrire une chanson. Georges répond à la question de Françoise sur la crainte de ne plus pouvoir en créer.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire