A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mardi 8 novembre 2011

Georges Brassens et Jacques Favino: l'histoire d'une guitare...

C'est à Castelbiague (31), au pied des Pyrénées, que Jean-Pierre Favino a établi son atelier de luthier, dans lequel il perpétue la tradition et l’œuvre de son père, Jacques Favino. Ce dernier, qui était alors installé dans le 18e arrondissement de Paris, au 9 de la rue de Clignancourt, avait créé une guitare à l'attention de Georges Brassens dans le milieu des années 1950.

Jean-Pierre Favino évoque cette célèbre histoire à Dominique Simonet, journaliste du quotidien La Libre Belgique. Vous pouvez la découvrir en cliquant ici:


Pour en savoir plus sur l'histoire de Favino et découvrir la guitare Georges Brassens, cliquez ici:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire