A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mercredi 2 novembre 2011

Pensez à moi

C'est lors de la préparation de l'exposition Brassens ou la liberté (à la Cité de la Musique du 15 mars au 21 août 2011), que la journaliste Clémentine Deroudille a fait une belle découverte : une quarantaine de textes de Georges Brassens, qui n'ont encore jamais été dévoilés jusqu'à présent ! Ce sont pour la plupart des titres de jeunesse, sans partition musicale, datant des années 1938 à 1952. Certains ont été écrits à Basdorf, où le poète sétois avait été envoyé dans le cadre du STO.

Ces textes, publiés en 2007 (Georges Brassens, Œuvres complètes, Le Cherche Midi), dénotent l'influence de Charles Trénet, Mireille et Jean Nohain. Dix-huit d'entre eux ont été mis en musique par Olivier Daviaud, qui les interprète avec Bertrand Belin et François Morel.
Vous avez pu en découvrir certains à l'exposition Brassens ou la liberté. A cette occasion est paru un disque, Pensez à moi, que vous pouvez trouver à la boutique de la Cité de la Musique. Il contient neuf titres: À l'auberge du bon Dieu, Quand tu m'auras quitté, Le passé m'échappe, Pensez à moi, Quand j'ai rencontré celle que j'aime, La marche des PAF, Son cœur au diable, Discours de fleurs, Oui et non.


Clémentine Deroudille vous propose de découvrir d'autres chansons inédites, comme Dans le pays de bonn’ maman, sur son blog Georges Brassens - “Le temps ne fait rien à l'affaire”. En attendant la finalisation du projet d'Olivier Daviaud de faire interpréter l'intégralité de ces chansons retrouvées par des chanteurs admirant l’œuvre de Brassens et de les réunir dans un futur coffret 3CD !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire