A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

dimanche 27 juillet 2014

Pierre Desproges et Georges Brassens

Les chansons de Brassens sont un vaccin contre la connerie, mais il faut pas mal de rappels...

Telle est la célèbre citation de Pierre Desproges au sujet du poète sétois dont il faisait partie des inconditionnels. Lorsqu'il apprit sa disparition, il eut, fidèle à lui-même, cette pensée:

Pierre Desproges: "Brassens est la plus grande perte de ce siècle à la con où tout va de mal en pis depuis que Léonid Brejnev et Grace Kelly ne sont plus là pour nous guider vers le bonheur terrestre." [Agid D, 2009. - Brassens - p. 117]

Il l'évoqua dans l'un de ses sketches, Dernières volontés, inclus dans son spectacle de 1984 au Théâtre Fontaine (Paris IXe).


Dans le documentaire Je ne suis pas n'importe qui (paru en DVD le 16/11/2010), l'humoriste est interviewé par Yves Riou et Philippe Pouchain, et nous fait partager sa passion pour l’œuvre de Brassens. Pierre Desproges a interprété deux titres de Georges en s'accompagnant à la guitare: Sale petit bonhomme et Le père Noël et la petite fille.


Étonnant, non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire