A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mardi 17 juin 2014

...à la Villa d'Este

C'est le 09/05/1953 que Georges Brassens se produit pour la première fois à la Villa d'Este, cabaret-restaurant parisien situé 4, rue Arsène Houssaye, dans le 7e arrondissement. Il y effectuera une série de récitals du 25/05 au 13/06/1953 et y retournera plusieurs fois dans le courant du mois de décembre de la même année. D'autres représentations auront lieu entre le 15/04 et le 25/04/1954.

L'ambiance cossue et BCBG des lieux ne plaît guère à Georges, mais il y assure malgré tout ses contrats afin de gagner sa vie. Alors que ce n'est pas dans ses habitudes, il se laisse parfois aller à quelques apartés entre deux chansons. Sans doute pour occulter son trac, mais aussi en réponse aux rires du public déclenchés par certains textes. Qui plus est, Brassens rit lui-même, surtout lorsqu'il lui arrive de se tromper dans ses paroles.

Neuf chansons ont été enregistrées le 21/12/1953 et publiées sur le CD Inédits: Archives 1953-1980, lequel fait partie de l'intégrale de 2001: La Mauvaise Réputation. On notera également la sortie d'un 33T 25 cm le 02/10/2001: Georges Brassens - A la Villa d'Este (Philips 586412-0).


Face 1: La mauvaise réputation / Le mauvais sujet repenti / Le parapluie / Hécatombe / La chasse aux papillons
Face 2: Le gorille / Les amoureux des bancs publics / P… de toi / Brave Margot


 

Ce document donne à entendre Brassens d'abord gêné (il bougonne, s'invective sans doute), puis communiquant son hilarité au public qui reprend avec lui les refrains de P... de toi et de Brave Margot. Un intéressant témoignage de ses premiers succès !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire