A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

vendredi 20 septembre 2019

Ȼôme nous transporte...

C'est Pierrick Vivarès qui, en trio, inaugurera le nouveau programme des concerts à Bois Baudry (77). Ȼôme - c'est le nom qu'il utilise depuis l'année 2016 - a publié deux albums: Transports en commun (2013) et Point Némø (2018) que l'on peut retrouver chroniqués par Michel Kemper sur le site nosenchanteurs.eu:

- Ce Pierrick Vivares qui nous transporte…
- Ȼôme : la métamorphose de Pierrick Vivarès

Côme désoriente, offrant à nos oreilles et nos idées une forme de paradoxe. Quand l’habillage sonore électrique emprunte résolument aux sons pop rock, et que le banjo comme la "lap-steel" guitar ne sont pas loin de nous entraîner vers la country, résolument dansante, dynamique, énergique, les textes, eux, ne cessent d’approfondir un cheminement intime, très intérieur, profond…  Au risque de l’obscur, du mystérieux, de l’impénétrable…

Rendez-vous le samedi 28 septembre à 20H !

Festival Brassens de Liège

La cinquième édition du Festival Brassens de Liège (Belgique), intitulée La ballade des cimetières, se tiendra les samedi 2 et dimanche 3 novembre 2019 à l'auditorium du musée La Boverie. Les festivités de cette année verront se produire divers artistes dont Jean-Marc Dermesropian avec Jean Sébastien Bressy, Banc Public, Bruno Brel ou encore Pierre et Willy Trio... Retrouvez le programme complet et ainsi que d'autres informations sur le site ainsi que sur la page Facebook du Festival Brassens de Liège !


Informations utiles:

Musée La Boverie
Parc de La Boverie
4020 Liège

jeudi 12 septembre 2019

Juliette: "(...) Et puis Brassens, qui avec Victor Hugo, reste quand même le patron..."

Autrice-compositrice-interprète, Juliette Noureddine est une amoureuse des mots, drôle, réaliste et poétique, engagée et sentimentale. Conteuse décomplexée hors-norme, cette héritière de Georges Brassens et de Boby Lapointe tient sa fibre artistique de sa famille. A l'exemple de son père, Jacques Noureddine, saxophoniste, amateur de jazz et de musique latine. A Pierre Chassagnieux, lors de la première partie de l'émission A voix nue diffusée sur France Culture en octobre 2018, Juliette cite Carlos Gardel et Amália Rodrigues comme étant les premiers artistes qu'elle a écoutés. On peut également ajouter Fairuz, que ses parents appréciaient beaucoup, ainsi que l'artiste égyptienne Oum Kalthoum à laquelle elle rend hommage dans son ouvrage autobiographique Juliette: Mensonges et autres confidences (2005). Côté francophone, deux noms viennent en tête: Jacques Brel et Léo Ferré. Mais bien d'autres complètent une très longue liste, à l'instar de Damia et de Catherine Sauvage dont Juliette a été marquée, très jeune, par l'écoute d'un des super 45T réunissant des interprétations de chansons de Ferré.