A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

mercredi 17 octobre 2018

Qu’ils aient comme ce branque compté la musique pour moins que zéro…

On a beaucoup dit que Malraux n’aimait pas la musique, en citant à l’appui l’anecdote d’un Stravinsky offensé parce que Malraux avait décrit la musique comme un "art mineur". En fait c’est un problème de degré dans la passion et surtout dans la compétence. [Moatti C., 1987. Le prédicateur et ses masques – Les personnages d’André Malraux]

Cette réflexion de Christiane Moatti, dans laquelle prend place le compositeur du Sacre du printemps, de Petrouchka et de la Symphonie en trois mouvements, trouve écho dans le neuvième quintile de Entre la rue Didot et la rue de Vanves. André Malraux, sous la plume de Robert Le Gresley, ne tient pas rigueur à Georges Brassens de son "cinglant anathème". Il lui rend hommage dans une allocution suggérant une raison qui aurait pu pousser le sétois à l’épingler ainsi: des traits de sa personnalité (néanmoins muée par ses responsabilités politiques et surtout la perte de ses deux fils dans un accident de la route le 23/05/1961) ou encore ses divers ouvrages sur l’art, desquels la musique est singulièrement absente. [Le Gresley R., 2011. Pour vous Monsieur Brassens, d'affectueuses irrévérences - p. 139] Ses activités en tant que ministre des Affaires culturelles furent pourtant en faveur du quatrième art puisqu’il entreprit, sans en voir la réalisation, la réforme de l'enseignement de l'architecture et de la musique via, entre autre, un plan pour le renouveau des structures musicales en France.

lundi 8 octobre 2018

Cathy Fernandez et Michel Vivoux... de Jaurès à Ferrat...

Ce vendredi 12 octobre à 20H, vous aurez l'opportunité de voir Cathy Fernandez  et Michel Vivoux à Bois Baudry (77). Ce n'est pas si souvent que ces deux-là franchissent la Loire pour chanter dans nos contrées dont l'éblouissant climat actuel va déstabiliser leurs préjugés de pays polaires et marécageux. Leur propos lui-même va, par sa chaleur humaine et sa générosité, contribuer à rendre douce et lumineuse cette soirée musico-historique et engagée dédiée à Jean Jaurès et Jean Ferrat, ces deux personnages dont l'humanisme et l'implication auraient sans doute du mal à concevoir et accepter l'époque troublée que nous vivons. Nous en profiterons pour nous remplir d'énergie et d'espoir…

Jean Jaurès… Une déclinaison en chanson de sa vie, dans son contexte historique. C’est émouvant, instructif, vivant. La voix magnifique de Cathy peut être grave avec douceur, mordante et fluide, ronde et caressante, relayée ou doublée par Michel, sérieux comme un druide avec sa moustache, plus Panoramix que jamais, la main agile sur les cordes. La Complainte de Bouvier l’éventreur - que l'on doit à Jean-Roger Caussimon - nous laissera sans doute la gorge nouée. Quant à la chanson Jaurès... Jacques Brel lui-même aurait eu les yeux humides d'émotion.

Jean Ferrat, aussi sera parmi nous.
La qualité des voix du duo, ainsi que la virtuosité de Michel à la guitare mettront en valeur l’œuvre de ce doux moustachu qui n'a pas souvent été évoqué à Bois Baudry.

mercredi 3 octobre 2018

Ensuès-la-Redonne: 5ème Festival Georges Brassens & Jacques Brel

Les 16, 17 et 18 novembre 2018, les membres de l'association du Foyer rural vous donnent rendez-vous pour 4e festival d'Ensuès-la-Redonne (13) qui aura lieu, toujours à la salle du Cadran. Vous y retrouverez entre autres le trio Chapeau de Paille, le spectacle Mon Brassens par le groupe Sale Petit Bonhomme, le trio Brassens l'irlandais ainsi que Bruno Brel qui rendra hommage à son oncle Jacques !

Consultez le programme complet sur: www.foyer-rural-ensues.fr

Saint-Gély a rendez-vous avec Brassens et Gainsbourg

Le festival "Saint-Gély a rendez-vous avec Brassens et Gainsbourg" aura lieu les 08, 09 et 10 novembre à l’Espace Georges Brassens de Saint-Gély-du-Fesc (34). Cette année, le Pierre et Willy Quartet rendra hommage à Jacques Higelin et Serge Gainsbourg, tandis que le trio Le bon maître nous le pardonne revisitera le répertoire de Georges Brassens avec des sonorités jazz, swing, country, blues, tout comme le fera également Jean Sangally de son côté. Par ailleurs, nous retrouverons aussi des artistes comme Michel Sadanowsky et Max Boyer (ce dernier chantera, sur des musiques personnelles, des poèmes de Gaston Couté, accompagné par Michel Segarra au piano) !

En savoir plus sur le site officiel de la manifestation:
http://www.jairendezvousavecvous.fr/

dimanche 9 septembre 2018

Céline Caussimon à Bois Baudry (77) !

Chansons décalées, quotidien détourné mais pas trop, poésie aussi quand même... Si Céline Caussimon chante (pas à la télévision ni au cinéma mais dans les théâtres, les cafés et les festivals) accompagnée du brillant guitariste mi-rock mi-folk David Doucerain, elle ne nous laisse pas oublier ses talents de comédienne. Elle nous emmène dans ses histoires. Elle nous prend par la main et nous accompagne sur les chemins de son univers. On ne se défend pas. C'est même plutôt agréable parce qu'il y a toujours un sourire qui frise sur les lèvres, et la certitude de ne pas se prendre au sérieux.
Céline Caussimon inaugurera cette nouvelle série de concerts à Bois Baudry (77) le 22/09/2018 à partir de 20H ! 

mercredi 5 septembre 2018

Point d’argent, point de Suisses, et ma porte était close...

Cette célèbre réplique, qui naquit de la plume de Jean Racine, est tirée des Plaideurs (acte I, scène 1), une comédie en trois actes et en vers (884 alexandrins) représentée à l’Hôtel de Bourgogne en novembre 1668 et publiée l'année suivante. C’est la seule du genre que l’auteur d’Andromaque (1667) et de Phèdre (1677) eut écrite. Elle met en scène un couple de jeunes amoureux contrariés par le goût exagéré du recours à la justice qui caractérise leurs parents.
 
Chez l’épicier, pas d’argent, pas d’épices ;
Chez la belle Suzon, pas d’argent, pas de cuisses…

Ces détournements polissons du célèbre vers de la tirade de Petit Jean sont une trouvaille que Georges Brassens incorpora au texte d’une chanson qui ne figure pas parmi les plus connues de son œuvre : Grand-père. Celui dont il est question eut une grande joie de vivre et la partagea avec ses enfants dont il fit intensément le bonheur. Lorsqu'il partit pour d'autres horizons à l'approche de son centenaire, ces derniers, en signe d'affection, souhaitèrent lui offrir de majestueuses funérailles. Mais ce fut sans compter leur basse condition... Brassens déplore, à travers cette histoire, l’impossibilité, dans notre civilisation obsédée par la célérité et la rentabilité, d’accompagner dignement nos morts et nos mourants. Un thème que l’on retrouve dans Les funérailles d’antan et L’ancêtre, ainsi que le souligne l'analyse comparative de Jean-Paul Sermonte dans l'éditorial du N°153 de la revue Les Amis de Georges (septembre-octobre 2016).

samedi 25 août 2018

31èmes Journées Georges Brassens

Les 31es Journées Georges Brassens, dont le parrain sera cette année Jean-Louis Walczak, se tiendront les samedi 13 et dimanche 14 octobre 2018, dans le parc Georges Brassens (Paris 15e). Vous pouvez retrouver le programme ainsi que bien d'autres informations sur le site de l'Association Culturelle et Évènementielle du 15ème arrondissement de Paris (ACE15) !

lundi 23 juillet 2018

15.Chanson Festival Brassens in Basdorf

L'ouverture du 15e festival Brassens in Basdorf aura lieu le jeudi 13 septembre à 19H. Au programme, une pléiade d"artistes tels que Alcaz, Michel Avallone, Justyna Bacz, Catalina Claro, Christiane Courvoisier, Christophe Brillaud, Jean-Marc Dermesropian, Jean-Pierre Abed, Corinne Douarre, Contrebrassens et Michael Wookey, Erwens, Cathy Fernandez, Michel Vivoux, Walid Habash, Ittai Rosenbaum, Lutz Keller, Alain Laurent, Peter Liebehenschel, Michel Maestro, Mélinée et bien d'autres encore !
 
En savoir plus sur la page Facebook Brassens in Basdorf e.V. 

dimanche 22 juillet 2018

Chansons de Poëtes

Voici un luxueux coffret toilé né de la collaboration entre Pierre Seghers et la Société Phonographique Philips. Réalisé par Jean-François Mansard, Chansons de Poëtes - c'est son titre - comprend quatre 33T 30 cm thématiques: L'amour heureux (Philips ‎– P 70.355 L), Le mal d'aimer / Le temps qui passe (Philips ‎– P 70.356 L), La vie, la mort (Philips ‎– P 70.357 L) et Fantaisie / Que le monde est beau (Philips ‎– P 70.358 L).


mardi 10 juillet 2018

Festival Brassens de Charavines

A Charavines,
Sous les pavés, la plage et la poésie !

Pour sa 23ème année, le Festival Brassens de Charavines (38) aura lieu du 2 au 5 août 2018 avec, pour célébrer l’œuvre de Georges Brassens, retrouvez Eva Dénia accompagnée au violoncelle par Merxe Martinez, Ana Dess, Aude Duhamel et son quartet jazz, Pauline Dupuis et son Contrebrassens, Martin Mabz, Roblès ainsi que le Trio Florimont.

Découvrez le programme complet ainsi que d'autres informations utiles sur le site de Charavines !

Les Boccara: chansons populaires et poétiques d'aujourd'hui

Amateurs de Georges Brassens, Thomas Fersen, la Tordue ou encore Les Ogres de Barback… Si les frères Boccara ont les mêmes références, chacun d’eux a bien son propre style : Roméo aime la poésie et les bons mots, Cyril mêle sensibilité et engagement et Antonin adore faire rire et surprendre. Chacun est issu d’un parcours qui lui est propre, mais tous trois créent aujourd’hui des chansons originales aux influences musicales diverses: chanson traditionnelle, folk, jazz, yéyé… Les Boccara, que vous avez pu applaudir lors du Festival Brassens à Charavines (38) le 03/08/2017, travaillent textes et mélodies sans relâche, pour vivre avec leur public d’un soir un moment léger et profond, joyeux et sensible, un simple partage de fraternité. Le groupe se produit en duo ou en trio, chante à une ou plusieurs voix, avec guitare et piano… selon les spectacles !


vendredi 6 juillet 2018

Festival "Autour de Brassens" 2018

Le 12e Festival Autour de Brassens se tiendra du vendredi 27 au dimanche 29 juillet 2018 au Foyer Culturel de L'Argentière-la-Bessée (05). Les membres de l'association Autour de Brassens de l'Argentière-la-Bessée vous attendent pour partager trois soirées de chansons françaises qui rendront hommage à Georges Brassens, Jacques Brel et Léo Ferré. Au programme, il faut rajouter une scène ouverte qui se tiendra le samedi 28 juillet de 15H à 19H, dans les jardins de l'hôtel restaurant de la gare. Les réservations sont ouvertes au 06 86 54 20 61. Plus d'infos via ce lien !

dimanche 24 juin 2018

Festival Georges Brassens à Mauguio (34)

Le samedi 30 juin 2018 dès 19H, se tiendra un Festival Georges Brassens à Mauguio (34). Un soirée champêtre au verger de la Fabrique, chemin du mas de Fabre. A l'honneur: François Jeanneret et des invités surprises chantent le poète sétois, puis Marie d'Epizon assurera la seconde partie de soirée avec son spectacle Brassens au féminin !

Renseignements-réservations : 06 70 75 79 63 ou fmi34130@gmail.com

- Visitez la page Facebook du festival: https://www.facebook.com/festivalbrassens/

samedi 9 juin 2018

Michael Wookey en solo à Bois Baudry (77) !

Michael Wookey, ce subtil dandy d'une inventivité et une musicalité rares, peut-être l'avez vous déjà vu et entendu sur scène, puisqu'il a brillamment accompagné Pauline Dupuy (Contrebrassens) en décembre 2016 à Bois Baudry (77) entre autres. Il avait alors laissé entrevoir au public l'étendue de sa créativité, tantôt au piano de poche, tantôt à la guitare, ou encore à l'harmonium même sur une chanson. Il a plus d'un instrument dans son sac, et c'est au premier degré qu'il faut ici le comprendre. 

Vendredi 15 juin à 20H, Michael se produira en solo et présentera ses chansons, son humour... ainsi que son accent qui vous feront entrer dans l'univers singulier de ce curieux personnage véritablement habité !

mardi 5 juin 2018

Quand Marinette et Margot accompagnaient Anne Sylvestre…

Peu de temps après sa sortie, le 33T 25 cm Anne Sylvestre ‎chante... (Philips ‎B 76.522 R), fut mis en avant dans l’émission télévisée Discorama (ORTF, 30/09/1961). Invitée de Denise Glaser, avec Georges Brassens, Les Chats Sauvages et Monique Morelli entre autres, Anne Sylvestre interpréta deux chansons: Mon mari est parti et Madame ma voisine. La seconde fut demandée par le poète sétois qui, interviewé par Jean-Pierre Darras, rendit un hommage élogieux au talent artistique de la jeune autrice-compositrice-interprète. Georges, lui, chanta Le temps passé.


lundi 4 juin 2018

25ème rencontre autour de Brassens à Gouvy (Belgique)

Le samedi 9 juin 2018 dès 19H30, se tiendra la 25ème rencontre autour de Brassens à Gouvy (Belgique). A l'honneur: Contrebrassens (Pauline Dupuy en duo avec Michael Wookey), ainsi que le trio Recatando Brassens !

Plus d'informations sur le site de la Ferme Madelonne : madelonne.be/brassens/

vendredi 11 mai 2018

Uscule à Sablonnières (77) le 19 mai !

Le samedi 19 mai prochain, vous pourrez retrouver Uscule sur scène dans la belle salle de la ferme du Domaine à Sablonnières (77). Des chansons de Georges Brassens, Nino Ferrer, Jacques Higelin, Bernard Lavilliers, Claude Nougaro, Pierre Perret, Henri Salvador, Charles Trenet, Boris Vian ainsi que d'autres encore égayeront la soirée ! Le concert est organisé par l'association "La Chanterelle".
 

vendredi 6 avril 2018

A la dame de mes pensées...

Du 01/01 au 10/01/1965, Georges Brassens fut à l’affiche de Bobino. C’est à cette occasion qu’un soir durant la première partie, André Sallée, qui eut officié à Radio Luxembourg, se trouva dans les coulisses afin de l’interviewer. Si la controverse suscitée par Les deux oncles, encore toute fraîche, continua de battre son plein, le sujet fut éludé volontairement par le sétois moustachu.

Georges Brassens: "Les journalistes, certains journalistes, tu les connais, ils sont capables de te demander si tu préfères la chemise de nuit au pyjama. De soudoyer tes familiers, afin qu’ils dévoilent tes secrets d’alcôve. Il n’en est pas un qui m’ait posé la seule question à laquelle je pouvais répondre : "Dormez-vous volontiers avec une personne du sexe opposé ?"… Parce que, pour eux, seul compte le mot "coucher". Dormir, ça ne les émoustille pas. Ma réponse aurait été: "Je n’y tiens pas." Je "couche", bien sûr, et, d’ailleurs, ça ne regarde personne, que ce soit fredaine ou tendresse. Mais je dors généralement seul: je n’ai pas envie de partager avec qui que ce soit mes maigres heures de sommeil. Certains sont rassurés par le fait d’avoir, la nuit, à leurs côtés, une sorte de chaleur complice. L’été, c’est déjà moins supportable. En toute saison, ça me gêne: je déteste que l’on me voie roupiller, et le reste. Je n’ai pas envies des haleines et tracasseries nocturnes. Je ne veux surtout pas contraire un être que je respecte avec mes insomnies, si je bouge ou si, crispé sur le matelas, je tente de ne pas remuer. La nuit est un espace de liberté à respecter. Il est, d’ailleurs, bien affligeant de constater que l’on ne puisse en dire autant du jour." [Sallée A.
- Brassens - p. 158]

mercredi 28 mars 2018

Jean-Sébastien Bressy à Bois Baudry (77)

On l'avait déjà vu et entendu à Bois Baudry (77), mais en tant qu'accompagnateur d'Eric Nicol qui chantait Sergio. C'est seul, derrière le piano, mais aussi derrière un micro, que vous le découvrirez le samedi 7 avril prochain... Jean-Sébastien Bressy (dont le prénom et les initiales sont forcément évocateurs, pour un pianiste) écrit, compose et chante ses propres sentiments, ses propres révoltes, ses propres fulgurances depuis l’age de treize ans. Professionnel depuis 1996, il a enchaîné près de 1000 prestations jusqu’à ce jour, avec à son actif trois albums ainsi qu'un disque enregistré en public à Avignon. Épris des poèmes de Rimbaud et Baudelaire, il possède le répertoire des plus grands sur le bout des lèvres... et des doigts : Georges Brassens, Jacques Brel, Serge Lama, Jean Ferrat, Léo Ferré, Renaud... Ces maîtres de la chanson française l’inspirent ainsi tout au long de son travail de composition, mais aussi sur scène.

Jean-Sébastien propose ainsi un tour de chant composé de chansons personnelles émouvantes, drôles, parfois graves mais toujours relevées d’une pointe d’humour attendrissante. Sa présence capte l’auditoire et la virtuosité de son jeu sert remarquablement la finesse des textes chantés.

jeudi 15 mars 2018

Jean-Michel Caradec: "Je suis enfant supranaturel de Charles Trenet et de Bob Dylan."

Si l’auteur-compositeur-interprète morlaisien se définit ainsi en hommage à ceux qui furent à l’origine de sa vocation, il compta d’autres artistes au nombre de ses inspirateurs : Gilbert Bécaud, Georges Brassens, Léo Ferré, Claude Nougaro… Un rapprochement intéressant avec le poète sétois se dessine dès lors que l’on se souvient que le Fou chantant fut également l’idole de ce dernier.

Quant à Dylan, son œuvre fit l’objet d’analyses de citations dans une étude sur Brassens que Marco D’Eramo publia en 1975 dans le second volume de la revue Cultures (Presses de l’UNESCO): La parole contestataire: Brassens et Dylan. Jean-Michel Caradec fit régulièrement des clins d’œil musicaux à celui qui reçut les surnoms de Lucky puis Boo Wilbury (au sein du supergroupe fondé en 1988 par George Harrison: The Traveling Wilburys). Si son album Parle-moi (RCA 37326), paru en 1979, tient lieu d’exemple particulier,
Ma petite fille de rêve, Pas en France, Ma Bretagne quand elle pleut, conciliant poésie et accords folk, sont également des chansons à inflexions dylaniennes (la seconde constitue même un hommage) telles qu'il fut le premier à en introduire en France. Il est important de noter qu’il s’essaya également à des traductions/adaptations de chansons de Bob Dylan, comme par exemple Masters of War tiré de l’album The Freewheelin' Bob Dylan (Columbia CL 1986), paru le 27/05/1963. Mais ces tentatives se heurtèrent à une complexité tant littéraire que musicale d’obtenir des transcriptions fidèles. Caradec l’expliqua dans l’émission A propos du concert de Bob Dylan, animée par Dominique Guillot et diffusée sur France Inter quelques jours après la performance de Dylan au stade olympique Yves-du-Manoir, à Colombes, le 23/06/1981, à laquelle l’auteur-compositeur de Ma petite fille de rêve assista en qualité de reporter.

jeudi 1 mars 2018

10èmes Brassensiades de Pirey (25)

L'association L'Amandier nous donne rendez-vous aux 10èmes Brassensiades de Pirey (25), les 23, 24 et 25 mars 2018. Concerts, expositions et animations marqueront ces trois journées qui mettront à l'honneur Thierry Riou et son trio L'air du temps, Michel Maestro, Malo, Michel Sadanowsky ainsi qu'Annick Roux et Yves Uzureau avec leur spectacle Ces chansons qui sont nées quelque part....

Pour plus de renseignements sur la manifestation, consultez le programme ainsi que les informations pratiques sur le site l'association L'Amandier !

mercredi 28 février 2018

Michel Boutet: concert à Bois Baudry (77)

Amis de la chanson française, voici une nouvelle date à ne pas rater : le samedi 10 mars, Michel Boutet sera à Bois Baudry (77), au salon pour distiller sa poésie et sa musique ! La ballade de Jean-Guy Douceur, c'est un voyage qui commence, au hasard, en Poitou. Notre "héros" s'en va vers le Grand Nord, sur les traces de Jack London, et arrive facilement... à Roubaix ! Mais au prix de quelques détours, il fait de belles rencontres : un inventeur d'étoiles au Québec, une "Leïna" qui cherche des odeurs de sel, l'accordéon qui joue dans "Amsterdam", un habitant de Kanakie souhaitant mourir au ralenti, et des marins d'eau douce qui n'ont jamais vu "les Atlantiques" mais cultivent avec précaution de belles colères. "Jean-Guy Douceur" voyage en chansons à la recherche de son port d’attache. Michel Boutet, lui, chante en faisant artisanat de son humanité !

jeudi 22 février 2018

10ème Festival Brassens de Coudoux (13)

Du 15 au 17 mars 2018, le 10ème Festival Brassens de Coudoux (13) verra se produire divers artistes dont Michel Maestro, Olivier Lhôte ainsi que le groupe Musaïque, qui seront les invités d'honneur et enchanteront le Théâtre le Petit Duc à Aix-en-Provence ainsi que la Salle des Fêtes de Coudoux dès le jeudi 15 mars à partir de 20H !

Georges Brassens, poète d'aujourd'hui

La collection Poètes d’aujourd’hui fut lancée par Pierre Seghers avec pour vocation de rendre la poésie contemporaine accessible au plus grand nombre. Il s'agit de monographies dont le but est de guider les lecteurs dans l’œuvre d’un auteur à travers une étude consacrée à celui-cite, ainsi qu'une sélection de textes. L'ensemble est illustré de diverses photos. C'est un volume consacré à Paul Éluard qui, sorti de l’Imprimerie du Salut public de Lyon, initia la série le 10/05/1944, sous la plume de Louis Parrot. En tout, 270 numéros se succédèrent, dans un petit format presque carré (15,5 cm × 13,5 cm), préfigurant le livre de poche. L'ultime opus, dédié au poète et nouvelliste normand Jude Stéfan (par Michel Sicard), parut en 1994.

Outre ses activités d'éditeur, Pierre Seghers fut lui-même poète et aussi auteur de nombreuses chansons. Parmi ses interprètes: Béatrice Arnac, Simone Bartel, Aimé Doniat, Jacques Douai, Jacques Doyen, Léo Ferré, Juliette Gréco, Serge Kerval, Roger Lahaye, Hélène Martin, Monique Morelli, Marc Ogeret, Catherine Sauvage, Francesca Solleville, Les Trois Ménestrels...

"La chanson est, je crois, plus naturellement partagée. Elle est une activité de l’homme plus directement sensuelle, où la parole, le chant, le mouvement sont intimement liés. (…) Ni la cadette, ni l’aînée de la poésie, elle fait partie au même titre que la poésie, du trésor d’une langue."

mercredi 31 janvier 2018

Banc Public: Les femmes de Brassens

Les femmes, les femmes, les femmes... Un thème majeur que l’œuvre de Georges Brassens aborde avec assiduité, ferveur, subtilité, talent. Ce, sous des angles extrêmement variés... Et quand la femme est à l'honneur, Jean-Noël Pommé ne résiste pas à l'envie de remonter un peu sur le banc...

Banc Public vous attend le samedi 17 février à 20H30 dans la salle polyvalente de la mairie de Saint-Cyr-sur-Morin (77) !

mardi 30 janvier 2018

Jean-Noël Pommé, Suzanne Hermance - Un homme et une femme

Jean-Noël interprète ses propres chansons. Elles sont douces, nostalgiques, un tantinet contestataires ou cocasses, mélange de bon aloi. Suzanne livre ses textes, prose ou poésie. Son inspiration la guide, réminiscences de son  enfance, mais aussi l’air du temps, une idée qui rôde... Ce sont deux amis de longue date. Jean-Noël est auteur-compositeur-interprète, Suzanne n’aime rien tant qu’écrire. Ils apprécient pareillement les mots, les manier, les triturer, jusqu’à y puiser ce qu’ils en attendent. Ils se communiquent leurs écrits à longueur d’année, les commentent, se comprennent à demi-mot, l’osmose entre eux est palpable. C’est de cet échange qu’est né leur spectacle Un homme et une femme.

Ils vous proposent d’entrer dans leur univers ce samedi 3 février à 20H à Bois Baudry (77). Vous serez, à coup sûr, enchanté d'entendre les superbes chansons de Jean-Noël Pommé, mêlés aux mots sensibles de Suzanne Hermance dans une mise en scène dont ils ont le secret !

lundi 29 janvier 2018

Elle m'a mené par le bout du cœur...

Très fréquente dans la littérature et particulièrement dans la poésie amoureuse, la métaphore associant la femme et la fleur se retrouve ici dans l'une des plus anciennes et des plus célèbres chansons de Georges Brassens: Une jolie fleur (dans une peau d' vache). Parmi les poètes ayant eu recours à cette comparaison imagée, il est particulièrement intéressant de se référer à Pierre de Ronsard qui figure parmi les favoris du sétois, au même titre que Jean de La Fontaine, François Rabelais et François Villon. Citons par exemple Comme on voit sur la Branche, sonnet en alexandrins tiré de la réédition de 1578 du Second livre des Amours (1560), dédié à Marie. Une rose y personnifie la femme (comme dans Saturne, chez Brassens). Et les sentiments amoureux de l'auteur - il est attiré par la beauté et le parfum de cette fleur - ainsi que la douleur qu'il ressent et exprime suite au décès de celle-ci nous font faire, dans une certaine mesure, un parallèle avec le roman que le botaniste et écrivain Jacques Bernardin Henri de Saint-Pierre publia deux siècles plus tard: Paul et Virginie (1788). Dans son étude La femme dans l’œuvre de Georges Brassens (1991), Paul Ghézi en extrait une citation qui illustre l'un des messages que Brassens transmet au fil de sa chanson: "La douleur que cause une seule de leurs épines dure longtemps après la piqûre."

lundi 8 janvier 2018

Jean-Pierre Chabrol et le cinéma...

Jean-Pierre Chabrol (1925-2001), conteur, écrivain, journaliste et scénariste engagé, séjourna à Saint-Cyr-sur-Morin (77) avec sa famille de 1957 à 1971 dans le hameau de Courcelles-la-Roue. Ami de Georges Brassens, Jacques Brel, Jean Ferrat, Léo Ferré, Pierre Mac Orlan et Catherine Sauvage, il écrivit en terre briarde une partie importante de son œuvre et y débuta sa carrière de conteur. En partenariat avec le Ciné-club de Meaux, l'association "Terroirs" et la famille Chabrol vous proposent une journée Jean-Pierre Chabrol et le cinéma... le dimanche 28 janvier à partir de 10H15 à la salle polyvalente de la mairie de Saint-Cyr-sur-Morin. Pour plus de renseignements, consultez le programme complet via ce lien. Venez nombreux !

vendredi 5 janvier 2018

Un concert à la maison à Bois Baudry (77): Tom Poisson

Qui est-il, Tom Poisson ? Si l'on en croit les titres de ses albums et le nom de ses différents projets, c'est un fouteur de joie, un trapéziste qui rêve d'être une girafe, un faiseur de chansons, riche à millions de chaleur et d'humanité. Pour sûr, on va passer un moment riche, intime, chaleureux, profondément humain et optimiste, le samedi 13 janvier à Bois Baudry (77) !

Tom Poisson fait son "drôle de métier" avec envie. Cet amoureux de Georges Brassens et de Nino Ferrer effectue depuis 2010 plus de 500 concerts. Son costume de chanteur est un peu étriqué, les formes employées évoluent donc. La sincérité demeure. Chanteur, multi-instrumentiste, comédien, danseur à ses heures, il multiplie depuis quinze ans les expériences artistiques. Tom se produit désormais en duo au côté de Paul Roman, chanteur et multi-instrumentiste également. Ce choix d'une formule volontairement réduite permet de se rapprocher de l’essence même des chansons de l'auteur-compositeur de Heureux comme les cerfs-volants (2016) et offre aux deux artistes, qui se connaissent par cœur, souplesse et réactivité. Ils interprètent ensemble une sélection des meilleures chansons des cinq premiers albums de Poisson, de nouvelles compositions puis quelques reprises habilement détournées !