A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. À l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

lundi 10 décembre 2012

Michel Frenc chante les succès de Georges Brassens

Voici un 45T EP qui intéresse particulièrement les collectionneurs passionnés de Georges Brassens. Sorti en 1959 sur le label Symphonium (réf. 1214), il contient quatre chansons du poète sétois reprises par Michel Frenc:

Face A
  • La chasse aux papillons
  • La légende de la nonne (Victor Hugo - Georges Brassens)
Face B
  • Chanson pour l’auvergnat
  • J’ai rendez-vous avec vous

 

dimanche 9 décembre 2012

Les premiers super 45T de Georges Brassens chez Polydor

L'enregistrement des premiers disques de Georges Brassens a rencontré quelques obstacles, dus aux textes de certaines chansons. Ce fut le cas, par exemple, du Gorille, qui n'a pas été sans poser problème non pas spécialement à Jacques Canetti, mais aux dirigeants de la firme Philips en Hollande. Canetti s'est alors arrangé pour que la sortie des premiers 78T de Brassens soit programmée chez Polydor, firme dont l'usine et le catalogue français ont été rachetés par Philips en 1951 et pour laquelle il était également découvreur de talents. Les 33T 25 cm ainsi que les 45T ont eu la même destinée. Dater précisément la sortie des deux premiers super 45T de Brassens sous le label Polydor n'est pas chose aisée, car certaines informations qui le permettraient font parfois défaut. Toutefois, un faisceau d'indices peut conduire à donner des estimations se rapprochant autant que possible de la vérité historique: