A propos de ce blog

C'est durant ma petite enfance que j'ai découvert l’œuvre de Georges Brassens, grâce à mon père qui l’écoute souvent durant les longs trajets en voiture. Sur la route des vacances estivales, j'ai entendu pour la première fois Le Petit Cheval alors que je n'avais que 4 ans. C'était en août 1981. Au fil des années, j'ai découvert bien d'autres chansons. Dès l'adolescence, Georges Brassens était ancré dans mes racines musicales, au même titre que Jacques Brel, Léo Ferré, Barbara et les autres grands auteurs-compositeurs de la même génération. M’intéressant plus particulièrement à l’univers du poète sétois, je me suis alors mis à réunir ses albums originaux ainsi que divers ouvrages et autres documents, avant de démarrer une collection de disques vinyles à la fin des années 1990. Brassens en fait bien entendu partie. Cet engouement s’est accru au fil du temps et d’évènements tels que le Festival de Saint-Cyr-sur-Morin (31/03/2007) avec l’association Auprès de son Arbre. A l’occasion de la commémoration de l’année Brassens (2011), j’ai souhaité créer ce blog, afin de vous faire partager ma passion. Bonne visite... par les routes de printemps !

J'ai rendez-vous avec vous

"Chaque fois que je chante une chanson, je me fais la belle." Georges Brassens

samedi 26 décembre 2020

Georges Brassens, le libre poète

Le vendredi 18 décembre dernier, les heureux habitants de l’Aude, de l’Aveyron, du Gard, de l’Hérault, de la Lozère et des Pyrénées-Orientales ont pu découvrir, chez leurs marchands de journaux, un numéro Hors-Série de Midi Libre consacré à Georges Brassens.

Alors que la commune de Sète s’apprête à fêter le centenaire de la naissance en même temps que les quarante ans de la disparition de l’enfant du pays, la vie et l’œuvre de celui-ci, personnage complexe et passionnant, sont résumées dans ce très beau magazine de cent quatre-vingt pages, entre récits, témoignages et révélations parfois surprenants. Sans oublier les illustrations dont certaines sont rares, parfois même inédites !

À l’occasion de cette parution, Arnaud Boucomont a organisé un entretien dans les locaux de Midi Libre, avec Jeanne Corporon, adjointe à la culture de la Ville de Sète, ainsi que Bernard Lonjon, un des biographes de l’auteur-compositeur de J’ai rendez-vous avec vous.

mardi 15 décembre 2020

Des pays imbécile' où jamais il ne pleut...

C’est une histoire d’amour insolite, très délicatement chantée. Une des œuvres les plus célèbres de Georges Brassens, narrant un épisode de la vie a priori banal, entre une femme effrayée et un homme disponible. D’une grande tendresse, ce dernier est aisément personnifié par le sétois moustachu lui-même. Construit à partir de l’idée d’un fantasme assez répandu du côté de la gent masculine (celui de la femme qui, de manière inopinée, sollicite les faveurs d’un représentant du sexe opposé), le récit évoque le coup de foudre dont est victime le narrateur, avant d’être finalement trompé par le propre mari de sa conquête. L’idée étant amenée par la technique de la vérité progressive dans l’art de laquelle, à l’instar de son confrère et ami Jacques Brel, Georges excella. 

L’orage est composé de huit sizains à rimes tripartites, celles-là même que Ronsard utilisa en créant Mignonne, allons voir si la rose en 1545 (publié sept années après dans le recueil Les amours de Cassandre). Mais si l’éminent membre de la Pléiade construisit son poème en utilisant le seul octosyllabe, Brassens opta pour une métrique faisant régulièrement ressortir une idée majeure, chacun de ses couplets comptant deux fois deux alexandrins puis un octosyllabe. On remarque également que le texte de L’orage ne comporte ni refrain ni locution régulièrement réitérée.

Les différentes étapes de l’élaboration du texte, en partie dévoilées dans le second tome des Manuscrits de Brassens (2002), nous révèlent tout d’abord que Georges met en scène son protagoniste plongé dans un rêve surprenant dont le personnage central est la Vierge Marie.

vendredi 4 décembre 2020

Les Croque-Notes: Ballade avec Brassens

L'un est toulousain, l'autre, de Bon-Encontre (47). Grégory Bitard et François Dobrenel ont enregistré leur Ballade avec Brassens sous la houlette de Christian Laborde qui a assuré la prise de son et le mixage avec un grand professionnalisme. N'oublions pas Julien Régnier-Krief qui était, lui, aux manettes de la réalisation des clips vidéos.

Ce modeste hommage à Brassens, notre duo de guitaristes a pris beaucoup de plaisir à le rendre. Les écouter avec attention révèle à quel point ils ont été inspirés. Deux belles voix qui se complètent bien, une maîtrise de la rythmique autant que guitaristique. Leur interprétation originale de onze titres du  sétois moustachu reste respectueuse des paroles et de la ligne mélodique voulue par celui-ci. L'émotion passe...

dimanche 22 novembre 2020

Victor Laville est allé retrouver Georges Brassens "au paradis d' l'accordéon"…

 Victor Laville, l'ami de l'enfance sétoise de Georges Brassens, celui qui eut l'idée de le présenter à Patachou un soir de janvier 1952, vient de nous quitter. Il était né au Grau-du-Roi en juillet 1921, trois mois avant son illustre ami, dont la Ville de Sète célébrera le centenaire en 2021. Victor Laville, et Georges Brassens se sont connus au collège de Sète (futur lycée Paul-Valéry) et sont toujours restés très liés. Cette amitié, Victor la raconte dans son livre Brassens, le mauvais sujet repenti (2006), rédigé en collaboration avec Christian Mars.

Il a été l’illustrateur d’une série de petits formats mais aussi de la célèbre pochette du 33T 25 cm Georges Brassens et sa guitare - N°4 (Philips N 76.064 R), paru en mars 1956.

- Retrouvez plus d'informations sur le site du quotidien régional Midi Libre ainsi que sur la page rédigée par Philippe Borie pour l’association L’Amandier.

lundi 16 novembre 2020

De Couperin à Brassens : la forme couplet-refrain

Aujourd’hui dans Maxxi Classique, sur France Musique, Max Dozolme évoque la forme musicale reine de la chanson, le fameux couplet-refrain, une alternance que l’on retrouve également dans la musique classique.

dimanche 15 novembre 2020

Georges Brassens - sa guitare et les rythmes - N°3 (Polydor 530.033)

Georges Brassens - sa guitare et les rythmes - N°3 (Polydor 530.033) est arrivé dans les bacs à la fin de l’année 1954. Le dessin sur fond rouge illustrant le recto de la pochette est un portrait de Georges Brassens avec une mèche allumée, simulant une bombe. Son auteur, Henri Favre, a apposé sa signature dans le coin en haut à gauche. Cette métaphore imagée annonce ainsi le contenu du disque comportant des chansons qui, à leur façon, vont détoner. En bas, le nom de Georges Brassens - en blanc - suivi de la mention 'N°3', car il s’agit de son troisième album. Juste dessous cette dernière, une estampille: ‘Fabriqué en France’. A noter que si le prénom du sétois moustachu est imprimé en lettres capitales de petite taille, son nom apparaît en plus gros et dans une police d’écriture proche de celle, manuscrite, de l’artiste. En haut à droite figure le logo Polydor surmonté de la référence du disque: LP 530.033. Juste en dessous sont imprimés les mentions 'MICROSILLON 33T – MEDIUM' ainsi que les dix titres de ce 33T 25 cm.

jeudi 12 novembre 2020

Moi, j’vis seul, et c’est pas demain je suivrai leur droit chemin...

C’est au début des années 1970 que Bernard Clavel publie successivement trois œuvres qui traduisent son engagement soutenu contre la violence, la haine et la guerre: Le Massacre des innocents (1970), fruit de son combat en faveur des enfants victimes de la guerre ou de mauvais traitements, Le Silence des armes (1974), puis Lettre à un képi blanc (1975). Invité par Bernard Pivot pour évoquer cette dernière dans l’émission Apostrophes (Antenne 2) face à des personnalités telles que Charles Hernu ainsi que les généraux Marcel Bigeard et Georges Buis, l’auteur du cycle La Grande Patience suggère la participation de Georges Brassens à ses côtés. Tout d’abord frileux, le sétois moustachu qui travaillait à de nouvelles chansons en vue de son prochain tour de chant programmé pour l’automne 1976, finit par accepter.

Dans le N°42 de la revue Les Amis de Georges (mars-avril 1998), André Tillieu relate le déroulement de l’émission en question, diffusée le 14/03/1975 et surnommée "la soirée des colonels" en partie par dérision mais surtout en écho à la situation de la Grèce à l’époque. Chaque partie avait son propre entourage. Du côté de Bernard Clavel et de Georges Brassens, on comptait, outre Tillieu lui-même, Roger Abat, Huguette Bident, René Fallet, Pierre Onténiente, Mario Poletti… Bernard Pivot lance le débat en citant le premier couplet de La mauvaise herbe, que lui avait soufflé l’entourage de Brassens répondant à sa demande de quelques vers antimilitaristes de notre auteur-compositeur-interprète.

mercredi 28 octobre 2020

Sous la moustache, le rire - L'humour de Georges Brassens

Plusieurs de ses amis sétois ont témoigné que Georges Brassens a manifesté dès l’enfance de sérieuses dispositions pour l’humour. Il avait un goût de la farce et du canular qu’il a conservé toute sa vie et que l’on retrouve, décliné de différentes manières, dans nombre de ses chansons. Une bonne moitié d’entre elles nous font rire et sourire.

C’est là un des mélanges les plus évidents de sa palette : il savait marier l’humour et la gravité, inventer des situations cocasses pour traiter un thème qui d’ordinaire ne s’y prête pas, émailler d’un vocabulaire délibérément joyeux une situation passablement triste.

En fait, derrière l’outrance et la drôlerie dont il était capable, il cachait un fond d’ennui et de noirceur. Alors, pour s’extraire d’un monde et d’une société qui ne lui convenaient pas, Brassens s’est réfugié dans un univers parallèle et imaginaire, un univers qu’il nous a laissé en héritage et où l’humour règne en maître.

jeudi 22 octobre 2020

Georges Granier a rejoint son cousin germain Georges Brassens...

Georges Granier, à la fois cousin germain et filleul de Georges Brassens, habitait toujours Sète. L’Île singulière, il en avait gardé en mémoire l’ambiance des années d’avant-guerre. Toujours restés en contact, les deux Georges se retrouvaient en plusieurs occasions. En terre méridionale, Georges Granier rendait discrètement divers services à l’auteur-compositeur de La mauvaise réputation, s’occupant de son bateau - le "Gyss" - ou, les dernières années, de son appartement. Il s’en est allé le rejoindre, dans la soirée du mardi au mercredi 21 octobre, a annoncé Bruno, son fils, que Brassens avait encouragé dès le début dans sa passion pour la chanson et la guitare.

vendredi 16 octobre 2020

Ensuès-la-Redonne: 7ème Festival Georges Brassens & Jean Ferrat

Les vendredi 13 et samedi 14 novembre 2020, les membres de l'association du Foyer rural vous donnent rendez-vous pour le 7e festival d'Ensuès-la-Redonne (13) qui aura lieu à la salle du Cadran. Vous y retrouverez entre autres Menu Fretin, Renée Garlène et Rodolphe Raffali, Malo ainsi que Sébastien Chaperon qui rendra hommage à Jean Ferrat !

Consultez le programme complet sur: www.foyer-rural-ensues.fr

Attention toutefois à un changement de programme: en lieu et place du spectacle de danse qui devait initialement se tenir le samedi 14 novembre à 14H30, un hommage sera rendu à Renaud - Lola, tribute to Renaud - dont l'affiche ci-dessous vous donne tous les détails:

mercredi 14 octobre 2020

Saint-Gély a rendez-vous avec Moustaki

Le festival "Saint-Gély a rendez-vous avec Moustaki" aura lieu cette année du 05 au 08 novembre à l’Espace Georges Brassens de Saint-Gély-du-Fesc (34), selon les règles sanitaires actuellement en vigueur. Chantal Savenier, autrice d’ouvrages sur Georges Moustaki, interviendra le samedi 07 novembre à 15H30 au chai du Domaine de Saint-Clément à Saint-Clément-de-Riviere (34). En soirée, à Saint-Gély, Le Maestrio et le Moustaki quartet seront sur scène à l'occasion d'une soirée intitulée Moustaki, le temps de vivre. Par ailleurs, nous retrouverons Andrea Belli et Franco Pietropaoli, Antonio Selfa accompagné de la violoncelliste Gloria Aleza, Helder Lima, Djamel Djenidi et l’orchestre El Djamila, ainsi que ... et bien d'autres encore, qui rendront hommage aux deux Georges !

En savoir plus sur le site officiel de la manifestation:
http://www.jairendezvousavecvous.fr/

jeudi 24 septembre 2020

Un dimanche Chansonyme avec Brassens

Un évènement culturel organisé par l'association Chansonyme, en accord avec la municipalité de Saint-Laurent-la-Vernède (30). Il se tiendra le dimanche 27 septembre, en extérieur et en trois lieux:

- 10H-12H: Aubade dans Saint-Laurent-la-Vernède;
- 11H-12H30: Apéritif musical (animé par le comité kalapêche) au Domaine Natura;
- 12H30-20H: Tremplin Chansonyme / Gala Chansonyme, Place des platanes.

vendredi 18 septembre 2020

33èmes Journées Georges Brassens


Les 33es Journées Georges Brassens, dont la marraine sera cette année Françoise Canetti, se tiendront les samedi 10 et dimanche 11 octobre 2020. dans le parc Georges Brassens (Paris 15e). Compte tenu d’importants travaux dans le parc Georges Brassens (Paris 15e), le festival de cette année ne peut s'y dérouler. Par ailleurs, de manière à respecter les mesures mises en place dans le cadre de l'actuelle situation sanitaire, l’organisation de ces Journées a dû être aménagée. Des modifications seront susceptibles d'intervenir si nécessaire.

Vous pouvez retrouver le programme ainsi que bien d'autres informations sur le site de l'Association Culturelle et Évènementielle du 15ème arrondissement de Paris (ACE15) !

jeudi 3 septembre 2020

Manu Galure à Saint-Cyr-sur-Morin (77) - 27/09/2020

Après une tournée - Galure, deux pianos - de plus de deux ans, à pied à travers la France, plus de 350 concerts en solo et 10 000 kilomètres à pied, Manu Galure revient la musette pleine de chansons toutes neuves écrites durant ce périple si inspirant.

C’est vraiment un drôle de garçon que ce chanteur qui s’impose dès ses vingt ans en remportant les Bravos d’Alors... Chante ! à Montauban, en faisant son nid au Bijou, à Toulouse et en tournant dans tous les lieux chanson de la francophonie durant plusieurs années. Quelques disques et quelques centaines de concerts plus tard, une fois trentenaire, il s’adonne au télé-crochet et rencontre un autre public. Puis se lance dans cette idée folle que d’autres ont eue mais qu’il est le seul à réaliser: deux ans et trois mois de tournée à pied. Ce fut l'occasion d'écrire un paquet de nouvelles chansons testées, corrigées, reprises au gré des rencontres et des paysages croisés.

mardi 28 juillet 2020

17.Chanson Festival Brassens in Basdorf

L'ouverture du 17e festival Brassens in Basdorf aura lieu le vendredi 11 septembre à 19H. Au programme, une pléiade d"artistes au fil de nombre d'animations et récitals !


En savoir plus sur la page Facebook Brassens in Basdorf e.V. 

D'autres informations utiles via les liens suivants:

- 17.Chanson-Festival "Brassens in Basdorf" 2020: https://www.festival-brassens.info/Festival-Brassens
- Brassens in Basdorf e.V.: http://www.brassens-in-basdorf.eu/
- Chanson Festival "Brassens in Basdorf": http://www.festival-brassens.de/

samedi 18 juillet 2020

Festival Brassens de Charavines

Pour sa 25ème année, le Festival Brassens de Charavines (38) célébrera l’œuvre du sétois moustachu du 30 juillet au 1er août 2020 avec entre autre Christina Rosmini, Djamel Djenidi, Mardjane Chemirani accompagnée au piano par René Brion, Jean-Sébastien Bressy et Évelyne Bailly-Grandvaux. Sans oublier un hommage à Charles Aznavour avec le guitariste Pierre Bermon d’Ambrosio. Découvrez le programme complet ainsi que d'autres informations utiles sur le site de Charavines !


mercredi 8 juillet 2020

Festival "Autour de Brassens" 2020

Le 14e Festival Autour de Brassens se tiendra du vendredi 24 au dimanche 26 juillet 2020 au Foyer Culturel de L'Argentière-la-Bessée (05). Les membres de l'association Autour de Brassens de l'Argentière-la-Bessée vous attendent pour partager trois soirées de chansons françaises qui rendront hommage à Georges Brassens, mais mettront aussi à l'honneur d'autres thèmes comme "Les Femmes à travers la Chanson" avec Évelyne Bailly. Sans oublier Jean-Sébastien Bressy qui interprètera ses dernières chansons. Au programme, il faut rajouter une scène ouverte qui se tiendra le samedi 25 et le dimanche 26 juillet de 16H à 18H, dans les jardins de l'hôtel restaurant de la gare. Les réservations sont ouvertes au 06 86 54 20 61. Plus d'infos via ce lien !

dimanche 14 juin 2020

Garifali: Un p'tit rien de bonheur !

Le 06/06/2020, en direct du studio de Saint-Germain-des-Prés où furent enregistrées les chansons qu’elle écrivit en grande majorité ces dernières années, Renée Garlène proposa un récital avec Rodolphe Raffalli (guitare) et Sébastien Gastine (contrebasse). L'amour est mort, Rêvons encore... mises en musique en collaboration avec Rodolphe, sont ici mises en valeur par les notes de la guitare de ce dernier. Garifali: c’est elle, c’est lui. C’est leur projet… aussi !

vendredi 5 juin 2020

"Nous sommes tous ici parce que nous sommes des amis de Brassens exactement comme vous-mêmes, chers spectateurs."

L’an 1954 est celui de la consécration pour Georges Brassens qui vient de sortir son second 33T 25 cm, Georges Brassens interprète ses dernières compositions - 2e Série (Polydor 530.024). Il tourne dans près de soixante villes de France tout en passant aussi par la Belgique, la Suisse et, pour la première fois, l’Afrique du Nord. Plus précisément au Maroc, avec un récital programmé dans le cadre de la Foire Internationale de Casablanca. Parmi la presse locale, on note entre autre Le Petit Marocain qui, via un encart publié dans la rubrique Spectacles de son édition du 03/05/1954, annonce l’évènement sis à la Brasserie-Restaurant de la Foire: Georges Brassens - La plus grande vedette de Paris. Deux dates sont indiquées : les 04 et 05/05/1954. Toutefois, la seconde est à considérer avec une extrême prudence car, à ma connaissance, la littérature brassénienne n’en fait pas mention, ni même les autres sources qui ont été mises à ma disposition. Il ne m’a donc pas été possible, à ce jour, de la vérifier. Un même encart figure également dans l’édition du lendemain, dont la rubrique Les nouvelles du monde rapporte l’ouverture d’une galerie d’art par le peintre Xavier Dumas. L’article, signé Albert ABT., a pour titre Les artistes …et les arts - Un coup d’épée dans l’eau. Les connaisseurs de l’œuvre de Georges penseront au recueil manuscrit que celui-ci eut constitué en 1942 avec intention de publication: Des coups d’épée dans l’eau. Mais ces poèmes restèrent inédits jusqu’à leur révélation par André Larue dans son ouvrage Brassens - Une vie (1982). Le récital de Brassens fait la une du Petit Marocain du 05/05/1954, qui relate l’évènement comme suit :
 
"Georges Brassens, enfant terrible de la chanson est pour la première fois au Maroc. Le compositeur et interprète de "Brave Margot", "Gare au gorille", "La chasse aux papillons" qui sont déjà sur toutes les lèvres se produit au restaurant de la Foire."

lundi 4 mai 2020

Visite virtuelle de l'Espace Georges Brassens (Sète)

Comme tous les musées, l'Espace Georges Brassens de Sète est fermé au public depuis plus d'un mois et demi. Malgré tout, il reste possible à chaque instant et à loisir de le visiter virtuellement. Les citations et la musique de l'artiste héraultais au fil de sa vie nous accompagnent alors depuis chez nous. En outre, vous pouvez également découvrir un court-métrage d'animation illustrant la chanson Le parapluie. Il fut réalisé par des enfants durant un atelier pédagogique de création audiovisuelle animé en décembre dernier par l'association Bérenger de Frédol - dont le siège se trouve à Villeneuve-lès-Maguelone (34) - en partenariat avec l’Espace Georges Brassens, dans le cadre du festival du film d'animation organisé par la Communauté d’agglomération du bassin de Thau: Sète Agglopôle Méditerranée.

Plus d'informations sur midilibre.fr

vendredi 1 mai 2020

Avec Renée Garlène, rêvons encore...

C’est à l’âge de vingt ans que Renée Garlène s’éprit pour le chant. Une rencontre avec Philippe Léotard fut pour elle un point de départ vers le quatrième art pour lequel elle se passionne depuis lors. Après avoir chanté du classique avec plusieurs ensembles vocaux durant quatorze ans, elle s’investit véritablement dans la chanson francophone en constituant minutieusement son répertoire puisé dans une période s’étalant de la fin du XIXe siècle aux années 1960. Renée sélectionne également des chansons hispanophones, brésiliennes, mais aussi de standards de jazz. Son inspiration, elle la trouve dans toutes les musiques écoutées durant deux décennies, alors qu'elle fut disquaire pour harmonia mundi. Ainsi s'approprie-t-elle aujourd'hui des titres de Barbara, Georges Brassens, Francis Cabrel, Léo Ferré, Patachou, Serge Rezvani et Boris Vian entre autre. Sans compter Enrique Dizeo, Eduardo Falú...
 

vendredi 17 avril 2020

"Je ne crois pas en Dieu, je ne l’ai pas rencontré."

Et maintenant même où sont mes vieilles tristesses
De l’an dernier ? A peine si je m’en souviens.
Je dirais : laissez-moi tranquille, ce n’est rien
Si, dans ma chambre, on venait me demander qu’est-ce ?


Georges Brassens dit Il va neiger…, lors d'une des émissions de la série poétique Pirouettes réalisée par Claude Wargnier sur Europe 1, à la fin de l’année 1979.

Ces vers, les premiers que Georges Brassens lut de Francis Jammes et qu'il cite amicalement dans une lettre à Roger Toussenot datée du soir du vendredi 26/11/1948 [Marc-Pezet J., 2001. Georges Brassens - Lettres à Toussenot 1946-1950 - p. 96], sont issus du poème Il va neiger…, lui-même tiré du recueil De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir publié au Mercure de France en 1898. Tout comme J'aime l'âne..., également dit par Brassens dans la même émission Pirouettes, après avoir évoqué Jammes et son initiation à la poésie de celui-ci.*1 De l'Angélus de l'aube à l'Angélus du soir est la première œuvre majeure de l’écrivain tournayais qui alla s'affirmer assez rapidement comme l'un des poètes les plus importants de l'après-symbolisme. Parmi celles qui suivirent figurent Le Deuil des primevères (1901), Le Triomphe de la vie (1902), Pensée des jardins (1906) et Clairières dans le ciel (1906), témoins d’une évolution progressive du style d’écriture de l’auteur du Jammisme (1897). Sous l’influence de son ami Paul Claudel, qu’il rencontra en 1900, Francis Jammes affina son style d’écriture, fixa sa versification - à l’origine libre - en optant majoritairement pour l’alexandrin. Une exception, toutefois: le Rosaire que Brassens adapta moins d’un demi-siècle plus tard pour créer sa chanson La Prière, évoquée plus loin.

dimanche 29 mars 2020

Les voleurs comme il faut, c’est rare de ce temps…

"Un voleur est un homme rare; la nature l’a conçu en enfant gâté; elle a rassemblé sur lui toutes sortes de perfections: un sang-froid imperturbable, une audace à toute épreuve, l’art de saisir l’occasion, si rapide et si lente, la prestesse, le courage, une bonne constitution, des yeux perçants, des mains agiles, une physionomie heureuse et mobile. (…) Les voleurs ont existé de tout temps, ils existeront toujours. Ils sont un produit nécessaire d’une société constituée. (…)"

Ces lignes, citées par André Sallée dans Brassens (1991), sont extraites du Code des gens honnêtes ou L’art de ne pas être dupe des fripons, œuvre de jeunesse d’Honoré de Balzac écrite en 1825, à une époque où le futur auteur de La Comédie Humaine avait du mal à nouer avec le succès. Georges Brassens eut peut-être lu cet ouvrage au ton cynique dont une édition de 1854 est référencée sur le site Gallica (Bibliothèque nationale de France). C’est ce que semble suggérer l’élaboration du texte des Stances à un cambrioleur, chanson qu’il enregistra durant les sessions des 23, 24 et 25/10/1972 au studio des Dames avec Pierre Nicolas à la contrebasse et Joel Favreau à la guitare. Jean Bonzon - assisté de Jean-Louis Labro pour la partie technique - et André Tavernier, dirigèrent la séance qui eut lieu moins de deux semaines après la rentrée du sétois moustachu à Bobino le 10/10/1972. Il y resta jusqu’au 07/01/1973. Stances à un cambrioleur intégra le 33T 30 cm Philips 6332 116, arrivé dans les bacs des disquaires début novembre 1972.

dimanche 15 mars 2020

Pierre Vedel: la donation de l'amitié à l'Espace Georges Brassens de Sète

C'est le mercredi 11 mars dernier que Pierre Vedel, accompagné de son épouse Nicole, fut à l'honneur d'une petite réception sise dans le hall d'entrée de l'Espace Georges Brassens, organisée suite à sa donation du legs issu de l'amitié qui le lia à l'auteur-compositeur-interpréte sétois. Pierre Vedel tint, à partir des années 1970, "la table des Sétois" de Paris. Dans son restaurant, situé au 50, rue des Morillons, dans le 15e arrondissement, il reçut régulièrement Georges Brassens, entouré d'amis originaire de l'île singulière.

- Retrouvez plus d'informations sur le site du quotidien régional Midi Libre: midilibre.fr

mardi 10 mars 2020

Bois Baudry (77) reçoit Alain Sourigues !

Échauffez vos zygomatiques ! C’est par l’humour que le Landais Alain Sourigues - co-créateur, avec Jean Mouchès, du spectacle de l’Atelier de Réparation de Chansons (ARC) - vous entraine sur son chemin de l’imaginaire. Il utilise pour ça son formidable talent de manipulateur… de mots ! Il les bouscule, leur offre un autre sens et les fait rapidement s’envoler dans son drôle de monde poétique.

Les silhouettes de Pierre Dac et Raymond Devos traversent la scène quand il crée, entre autres, des proverbes du monde entier, des jeux de mots et aphorismes irréels. Le contact avec le public s’établit en un instant. Propos libres d’un homme libre aux pensées délirantes, d’un artiste très loin des sentiers battus. Quand on ajoute à cette alléchante recette le swing, le jazz, la musicalité subtile de la guitare de Jules Thévenot, on comprendra que c’est à Bois Baudry (77), à la table Landaise du chef Sourigues qu’il sied de s’asseoir le samedi 28 mars prochain à 20H !

samedi 22 février 2020

Le temps ne fait rien à l'affaire - Brassens et Vian

Le Big Band de Jazz de Villefranche invite le crooner Claude Lieggi pour revisiter les œuvres des grands auteurs-compositeurs-interprètes de la chanson francophone (Georges Brassens, Boris Vian…) sur des arrangements originaux de Pascal Berne, le tout sous la direction de Christophe Metra. Le temps ne fait rien à l'affaire, c'est le titre de leur nouveau disque paru en fin d'année dernière et mettant à l'honneur Georges Brassens et Boris Vian: quatorze titres, dont trois du Satrape du Collège de 'Pataphysique, à savoir Fais-moi mal Johnny, J'suis snob et La complainte du progrès. Quant au sétois moustachu, il est représenté à travers, dans l'ordre: Celui qui a mal tourné, Je m'suis fait tout petit, La complainte des filles de joie, La femme d'Hector, Saturne, La ronde des jurons, P... de toi, Le temps ne fait rien à l'affaire, Hécatombe, Le fossoyeur et La mauvaise réputation. L’alchimie entre le Big Band, Claude Lieggi et les arrangements originaux ici créés fonctionnent on ne peut mieux, pour une relecture jazz qui fait swinguer les mots des deux artistes auquel hommage est rendu de belle manière !

mercredi 12 février 2020

Uscule à Courtioux (10) le 14 mars !

C'est à Courtioux (10), dans la Grange aux Histoires, que vous pourrez retrouver Uscule samedi 14 mars prochain... 

ça va swinguer avec, au programme, Georges Brassens, Nino Ferrer, Jacques Higelin, Bernard Lavilliers, Claude Nougaro, Pierre Perret, Henri Salvador, Charles Trenet, Boris Vian et bien d'autres, pour égayer cette nouvelle soirée musicale !

lundi 10 février 2020

Michel Maestro à Bois Baudry (77) !

Vendredi 13 mars, Michel Maestro fera escale à Bois Baudry (77) pour un récital qui débutera à 20H.

Le barde de Nérac (47), qui est à l'origine de la belle histoire des concerts sis en terre briarde depuis 2013, effleurera les cordes de sa guitare pour offrir ses subtiles interprétations d’œuvres de Barbara, Georges Brassens, Jacques Brel, Jean Ferrat, Léo Ferré, Gérard Manset et bien d'autres. Soyez au rendez-vous pour l'applaudir !

samedi 1 février 2020

"Toi, je vais te piquer ton guitariste."

© T. Atanassov
C’est au cabaret La Colombe, fondé par Beleine et Michel Valette à l’emplacement d’un petit bistrot sis au 4, rue de la Colombe dans l’île de la Cité (Paris 4e) et dont ils prirent la direction le 02/10/1954, que Colette Chevrot débuta deux années plus tard en novembre 1956, interprétant des textes souvent teintés d’humour noir - certains à sens antimilitariste - du comédien Pierre Latour (qu’elle épousa en premières noces), de Boris Vian ou encore de Jean Yanne. Collaborant avec Jacques Estérel et André Popp, elle mit également à son répertoire des chansons de Georges Brassens, Jacques Brel, Bernard Dimey, Raymond Levesque et bien d’autres. Celle qui fut surnommée "la Buster Keaton de la chanson" fit rapidement montre d’une personnalité forte et élégante. De plus, son audace - cachant un trac certain, sa gouaille et son humour ne laissèrent pas son public indifférent. Aussi, dans Le Joli Temps de La Colombe (2013), Michel Valette se souvient qu’elle donna un côté vachard et grinçant à son interprétation de quelques chansons humoristiques (parmi celles, datant de la Belle Époque, que le comédien Lucien Raimbourg lui fit découvrir) empruntées au répertoire de Cora Vaucaire.

vendredi 31 janvier 2020

12èmes Brassensiades de Pirey (25)

L'association L'Amandier nous donne rendez-vous aux 9èmes Brassensiades de Pirey (25), les 27, 28 et 29 mars 2020. Concerts, expositions et animations marqueront ces trois journées qui mettront à l'honneur Lily Dardenne, Thierry Palem, Le Bon Maître nous le pardonne ainsi que Rodolphe Raffalli et Renée Garlène.

Pour plus de renseignements sur la manifestation, consultez le programme ainsi que les informations pratiques sur le site l'association L'Amandier !


vendredi 24 janvier 2020

Pauline Dupuy - Contrebrassens Quartet

Pauline Dupuy nous fait redécouvrir l’œuvre de Georges Brassens qu’elle revisite en mettant en avant la profondeur des textes par un minutieux travail d’interprétation, mais aussi les mélodies grâce à une grande diversité d’arrangements avec sa contrebasse. Le rythme se pliant à ces deux lignes directrices. Là est l’essence de Contrebrassens. L’auditeur est alors promené dans diverses histoires au fil de chansons ayant la femme pour thématique...

Un premier disque de cinq titres (L’orage, Pénélope, La non-demande en mariage, Je me suis fait tout petit et Les amoureux des bancs publics) voit le jour en 2014. Pauline y est accompagnée par Franck Boyron (trombone), Pierre-Alain Giraud (clarinette), Baptiste Sarat (trompette), et Michael Wookey (toy-piano). L’album A l’ombre du cœur suit trois années plus tard, avec les musiciens cités précédemment, auxquels s’ajoutent Rob van Barschot (percussions), Jean-Christophe Lacroix (violon), Fanny Herbst (harpe) et Fieke van den Hurk (accordéon, harmonium). Franck Boyron joue du trombone et de l’euphonium, Pierre-Alain Giraud officie sur plusieurs clarinettes, Baptiste Sarat est à la trompette et aux castagnettes, tandis que Michael Wookey apporte sa patte en tant que multi-instrumentiste: banjo, flûtes, guitares ainsi qu’une dizaine d’autres instruments.

jeudi 16 janvier 2020

Georges Brassens - 5ème série - Philips 432.147 NE

C’est en septembre 1956 qu’intervient la première parution du super 45T Georges Brassens - 5ème série, sous la référence Philips 432.147 NE. La pochette, en son recto, arbore un montage très particulier signé M. Laville: une photo de Georges Brassens, prise par Henri Guilbaud, est insérée dans le trou de la serrure d’une cage ouverte. C’est bien sûr celle du Gorille, comme l’indique l’écriteau orange accroché à l’un des barreaux en haut à gauche. Un lien avec le concept de la pochette du 33T 25 cm Georges Brassens chante les chansons poétiques (...et souvent gaillardes) de... Georges Brassens (Polydor 530.011) vient immédiatement à l’esprit: on pense bien sûr à la silhouette de Georges dominée par l'ombre d'un gorille sortant de sa cage. Est-il le quadrumane en personne ? Ne peut-on voir, également, une métaphore libertaire en regardant cette serrure à travers le trou de laquelle on observe le visage de l’auteur-compositeur de la chanson mise en avant ici ?

dimanche 5 janvier 2020

Bois Baudry (77): Marc Havet étrenne 2020, le 18 janvier !

Comment mieux étrenner l'an 20 qui pointe son nez
Qu'avec un fou chantant, digne fils de Trénet ?
Nous l'entendrons bientôt, en ce mois de janvier
Nous présenter son Charles, son petit préféré.


Rencontre de deux fous à Bois Baudry (77) samedi 18 janvier à 20H, ainsi que dimanche 19 janvier à 15H avec quelques surprises au programme !

Marc Havet et Charles Trénet se fréquentent depuis fort longtemps... Parmi les innombrables auteurs que Marc, infatigable chansonnier, interprète, l'auteur-compositeur de La mer tient une place de choix... Ces deux-là sont du même bois ! Aussi fous, inventifs et passionnés l'un que l'autre. Ajoutons-y Jacques Higelin et l'on constitue alors le trio virtuel d'auteurs le plus poétique et déjanté qui soit. Pas étonnant que les deux plus jeunes de ce trio aient pour point commun d'avoir placé leur aîné à leur firmament de la chanson française. Si on ajoute à tout ça que Georges Brassens partageait cette admiration pour le
Fou chantant et connaissait par cœur toute son œuvre, on a tout dit, ou presque !

samedi 4 janvier 2020

Brassens - Guy Vigouroux le chante... Nicolas Del-Rox l'explique...

Guy Vigouroux et son neveu, Nicolas Del-Rox, vous proposent de porter un regard particulier sur l’œuvre du poète sétois. Brassens, Brassens, Brassens... Certes, vous connaissez, mais savez-vous, par exemple, qu'il a utilisé une douzaine de formes musicales, alors que l'on pense "La musique de Brassens - poum-poum-poum - est toujours la même !" ?

Ce spectacle musical, sous l'égide de
Sauf le respect que je vous dois..., est organisé en partenariat avec l'association Asphodèle de Péret. C'est dans la salle Jacques Brel, située dans cette petite commune de l'Hérault, qu'aura lieu la prochaine représentation le vendredi 10 janvier prochain à 20H. Pour en savoir plus, retrouvez un texte de présentation rédigé par Bernard Lonjon qui assista au spectacle donné à Mèze (34) en octobre 2017.